Tous les articles classés dans : Art de vivre

Lâcher prise…

Çà vous dit quelque chose ? Çà vous parle ? Vous vous retrouvez dans cette affirmation qui crève le cœur comme elle crève le corps ? Cet ulcère d’estomac dormant qui revient après 10 années de réclusion. Ce creux au ventre, cet élancement dans le bras, la crise de panique ?

Mon frère

J’ai connu mon frère à l’âge adulte. À ma naissance, 13 ans nous séparaient déjà. Mes parents l’ont envoyé comme pensionnaire dans un collège privé. J’ai vécu mon enfance loin de lui. Je me souviens d’une poupée blonde qu’il m’avait expédiée de l’Allemagne où il faisait son stage de cuisine. 

Ode à l’été

La belle saison prend les couleurs de notre vie. J’ai de beaux souvenirs d’enfance et d’adolescence qui me rattrapent avec nostalgie, dès que le solstice d’été se pointe le bout du nez….

Demain, je vais avoir 50 ans!

Demain, je vais avoir 50 ans. Je ne veux pas vieillir. J’aimerais retenir ma dernière journée dans la quarantaine comme on s’accroche à une bouée de sauvetage en pleine mer. 50 ans. J’ai quelques traces du temps sur mon visage, mon corps est plus rond. 

Pourquoi apprendre le coréen?

Quelle idée peut bien me prendre de vouloir apprendre le coréen? Pour faire une histoire courte, je fais des acouphènes aux deux oreilles depuis une dizaine d’années. Quel est le lien entre mes acouphènes et apprendre le coréen? Suite à de nombreux tests d’audition et après avoir éliminé toutes les autres possibilités médicales, mon ORL m’a indiqué que la seule explication possible c’est que mon cerveau a appris à entendre une fréquence qui n’a aucune valeur ajoutée. Selon lui, apprendre à jouer d’un instrument de musique ou une nouvelle langue permettrait de recréer de nouveaux liens au cerveau et faire oublier les désagréments sonores générant les acouphènes.

L’écriture – place à la réflexion

Coucher sur papier ses réflexions personnelles permet d’éclairer ses pensées. Ces temps d’arrêt, parfois nécessaires, sont des moments privilégiés pour faire le point sur le sens de son travail ou de sa vie. Pris dans le vif de l’action, on néglige parfois ces pauses salutaires qui nous permettent d’avancer. Cela peut sembler contre-intuitif, mais les feux rouges ne servent-ils pas aussi à améliorer la circulation!

L’intuition

Savons-nous nous fier à notre intuition? Accorde-t-on assez d’importance à cette petite voix intérieure qui nous conseille, nous prévient ou nous affole, au moment de prendre de petites ou grandes décisions?

Le plaisir des livres

J’aime être entourée de livres. Je fais référence ici aux éditions papier. J’ai plusieurs titres avec Kindle et Audible aussi, mais pour moi rien n’équivaut le plaisir d’ouvrir, pour la première fois, un bouquin imprimé. J’aime également l’odeur de l’encre des magazines qui me ramène à mon adolescence, aux premiers Filles d’aujourd’hui ou au mensuel américain Vogue avec lequel j’ai eu mes premiers contacts avec l’anglais.

Méditation pleine conscience

Il y a une dizaine d’années, j’ai eu l’occasion de participer à un atelier d’initiation à la méditation Vipassana, plus connue sous le nom de pleine conscience.  Cette pratique nous amène à voir les choses telles qu’elles sont réellement, sans jugement ni attache. N’est-ce pas le souhait que nous avons tous, dans ce monde de perceptions qu’est le nôtre?