Tous les articles taggés : Oiseaux

Abreuvoir à colibris anti-fourmis

Les colibris sont arrivés au Québec, selon ma soeur Pivoine. Pourtant, le printemps est encore froid et le soleil peine à réchauffer la terre. Les tulipes sont encore en boutons. Les fleurs de mon Magnolia Soulangeana attendent patiemment avant de nous livrer leur beauté. En ces beaux jours de mai, malgré les 3 degrés Celsius d’hier soir, ces petits oiseaux champions du battement d’ailes ont retrouvé leur chemin jusqu’à nous.

Abreuvoir d’été – oiseaux

Après l’hiver vient de printemps. J’ai présenté les plans de l’abreuvoir d’hiver chauffant de mon cucurbitacée, en décembre dernier. Le constat est positif, nous avons eu beaucoup de succès avec nos amis aillés…et les écureuils! Pour le plaisir des amateurs de projets faciles, voici la version estivale qui peut servir à la fois de bain d’oiseaux et de fontaine.

Mangeoire en hauteur

Peu importe où ils se trouvent, les postes d’alimentation font l’objet de convoitise et les plus grandes cascades des écureuils et ratons-laveurs surpassent parfois notre imagination d’être humain. Y a-t-il un moyen de préserver les mangeoires des attaques répétées de ces petits quadrupèdes affamés? La réponse est oui. Voyez comment nous sommes sortis vainqueurs de cette lutte à finir!

Abreuvoir d’hiver – oiseaux

L’hiver est arrivé plus tôt que prévu cette année. Nous avons eu un mois d’octobre très gris (4 jours d’ensoleillement seulement), puis novembre s’est installé avec neige et grisaille. J’ai demandé à Cucurbitacé, mon ingénieur électrique de mari, de confectionner un abreuvoir chauffant pour nos visiteurs ailés. Il se trouve que les écureuils en profitent aussi…

Les oiseaux au jardin

L’environnement de la nouvelle maison est propice à l’observation de différentes espèces d’oiseaux. Située entre deux boisés protégés et une rivière, la nourriture y est abondante et les endroits pour s’y nicher également. Nous avons aménagé plusieurs mangeoires au fil du temps et installé une fontaine et un bassin où ils viennent s’abreuver et s’y baigner.